Ne me demande plus de te coudre un vêtement

Attention post coup de gueule de la couturière. Mais coup de gueule « doux », je suis pour la non violence. Cette semaine on parle d’une situation que TOUTES les couturières que je connais ont rencontré : quand ton entourage sais que tu fais de la couture, tu reçois tout un tas de « commandes » plus ou moins loufoques ou justifiées. Que répondre quand tu ne veux pas passer pour une bêcheuse ? Comment arrêter d’être la bonne poire qui se tappe les ourlets de toute la colloc’? Comment dire oui à certaines demandes et non à d’autres? Plongeons tout de suite au coeur du sujet. 

 couture-coup-de-gueule

Pourquoi je ne te coudrai pas de robe

Si vous vous êtes mises\mis à la couture et que vous en parlez autour de vous, vous allez fatalement être confronté à cette situation typique de la couturière :

Ta soeur : « hey j’ai vu cette jupe trop cool chez H&M à 20 balles. Vu que tu sais coudre, tu ne voudrais pas me faire la même? et je te la paye of course. Enfin pas trop cher quand même. Genre un peu plus qu’H&M. Mais pas trop non-plus hein. Tu dis oui, nan? »

Ta pote : « dis je veux me faire un costume pour Halloween. Vu que tu sais coudre, tu devrais pouvoir faire ça en deux deux non? Une couturière talentueuse comme toi. By the way, j’en ai besoin pour après-demain. »

Ta collègue de travail : « Dis j’ai un ourlet de pantalon\trou de chaussettes\bouton à recoudre. Moi j’ai horreur de ça mais toi vu que tu sais coudre je suis sûre que ça ne va pas te déranger hein? Et puis avec ta machine, ça te prendra 2 minutes.  »

Une connaissance sur les réseaux sociaux : « Je cherche un bon plan pour faire ma robe de mariée. Vu que tu as fait la tiennes pour 300$ ça ne te dirait pas de récidiver ? »

Mes dames, ça n’a rien contre vous, mais je vais devoir décliner.

Je m’explique.

couture-coup-de-gueule
Parenthèse rien à voir : photo prise avec mon nouveau bébé Canon. Je ne maitrise pas grand chose pour le moment mais j’aime bien le résultat

Tu n’as aucune idée du vrai prix d’un vêtement

Et c’est tout à fait normal. Après des années de shopping H&M, Zara et toute la clique, je croyais moi aussi qu’une jupe à 10 balles était un prix raisonnable. D’ailleurs avec toutes leurs machines, les couturières torchent ça en 30 minutes non?

Euh, en fait non.

Un vêtement c’est choisir une forme, un patron, un tissu, des finitions. C’est rater sa couture, tout découdre, pleurer et recommencer. Bref c’est du taf, du temps et donc de l’argent. Tu ne loues pas une somme de matières premières saupoudrées d’un taux horaire. Tu achètes un oeil, un savoir faire. Et ça ne coûte pas 10 balles.

robe de mariée couture
Gros plan tissus de ma robe de mariée. Les détails sont ici

Tu ne sais pas ce que représente VRAIMENT une création faite main

Bien sur tu as vu des documentaires sur les Premières d’atelier chez Dior. Mais bon là on n’est pas dans la haute couture. Tu me demandes « juste » de te faire un ourlet, rappelle-toi.

Oui sauf que, si tu traites ma création comme tu le fais d’une jupe H&M (jetée après trois lavages) franchement je l’aurai mauvaise.

Si tu as l’habitude de faire des choses maison c’est différent, au moins j’aurais l’impression qu’on se comprend.

robe dior exposition paris
La salle « toile » de l’expo Dior. Article complet dispo ici

Je suis comme toi, faire les ourlets, ça me gonfle

Sauf pour les masos du détail (dont je ne fais pas partie) ce qui me plaît dans la couture, c’est la création d’un vêtement que j’ai dans la tête, le fait de transformer un vague bout de tissu en une création qu’on va porter avec fierté.

Alors les finitions franchement… c’est vite fait ma tasse de thé. En revanche vu que je suis trop sympa et que je t’aime bien, pourquoi est-ce que tu ne viens pas à la maison et que je te guide pour le faire avec ma machine? Comme ça en plus tu aura appris un truc utile dans ta journée.

Par exemple là, il en a fallu de la patience pour coudre tous les pompoms… (Gay pride de SF, article ici)

Tu ne sais pas si mon niveau réel est à la portée de ton exigence qualité

Ce que je poste sur les réseaux peut bien avoir l’air parfait, tu ne vois pas qu’il y a forcément des défauts. Mais par contre quand tu porteras ma création, il faut s’attendre à de petites imperfections que tu me feras remarquer à cor et à cri. Parce que justement, je n’ai pas été formée chez Dior, et que je ne connais pas (encore) toutes les astuces.

C’est un peu pour ça que j’aurai très très peur d’aider une copine pour sa robe de mariée. Je ne le ferais que si je suis 100% sûre de pouvoir être à la hauteur de ses espérances (forcément très hautes, événement oblige).

C’est ce que j’ai fait pour la robe de la belle Julie, ou pour les conseils à ma délicieuse Camille, ma photographe de choc (et que je vais prochainement récidiver pour Léa, je le sens). Si je m’en sens capable je t’aiderai, mais ne me force pas la main car je serai encore plus embêtée de devoir te dire non.

Bon mais du coup on fait quoi? Je ne coudrai jamais pour personne?

Si si attend.

robe dior exposition paris

3 règles d’or pour demander un « service couture »

  1. Quand tu veux un service couture, renseigne toi d’abord sur la difficulté réelle et le temps nécessaire.
  2. Ne vois pas l’aide de ta pote couturière comme une bonne affaire financière mais plutôt comme un moment d’échange où tu apprends quelque chose de sa passion.
  3. Prend soin du vêtement fini et n’hésite pas à la remercier sur le long terme en disant que ça t’a fait plaisir que ce soit elles qui te l’ai fait. C’est honnêtement la meilleure forme de paiement par un proche

Ah y est fini, je range mon costume de Virago. Je pense que tu as compris l’idée.

Tu veux lire davantage de ma prose?

Je te recommande mes articles « philo » sur la couture, comme celui-ci ou celui là. Tu n’es pas d’accord et tu veux t’exprimer? Lâche toi dans les commentaires, sur la page Facebook ou sur Insta. Les réseaux sont là pour ça après tout…

A très vite !

La bise

Alicia

 

16 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je suis tellement d’accord avec toi!
    Les gens ne se rendent pas compte de l’investissement que ça demande. Et le tricot c’est encore pire. Et si j’aime bien faire ponctuellement des petits cadeaux couture, je déteste que l’on essaie de passer commande.
    En revanche, je serai ravie, comme tu l’expliques, de passer une journée à guider une personne pour qu’elle crée son propre vêtement ou accessoire 🙂 D’ailleurs, cela fait 3 mois qu’on doit se trouver un moment avec une copine, mais c’est logistiquement compliqué…
    Et les ourlets, le truc le plus chiant au monde! J’ai même un jean directement coupé aux ciseaux 😀
    J’ai vraiment plus la fibre enseignante que commerçante 😉

    1. O lala oui, le tricot je n’imagine même pas ! J’avoue ne pas avoir dépassé le stade du headband, alors le faire pour quelqu’un d’autre… Mon prochain défi sera un peignoire japonais (yukata) pour ma tendre moitié…
      D’ailleurs c’est drôle, les copines que j’ai « initié » ont eu des réactions très variées. Certaines ont accroché un truc de ouf et l’élève va bientôt dépasser le maitre (Looking at you Lolo), d’autres ont fini la séance en mode « oulalala mais c’est horriblement long et relou cette activité ! comment as-tu la patience d’aller au bout de tes projets ? »

  2. Bonjour,
    Le pire c’est quand on vient te voir, tu crois à une visite amicale et ben non c’est pour te refiler un ourlet ou une fermeture de braguette à faire, et bien sûr jamais de fil ou la fermeture neuve. Le jour où j’ai proposé à la personne de découdre la fermeture cassée bizarrement elle ne m’en a plus apporté.
    Maintenant je fais payer et depuis j’ai une paix royale.
    Bonne cousette

    1. ah ah merci ! ça fait plaisir ce bel enthousiasme ;-). je vois que ça vous inspire mes petits posts philosophico-couturesque, je vais continuer dans cette voie. Prochaine cible en ligne de mire, les patrons Burda complètement imbitables. Je ne sais pas encore comment je vais les cuisiner mais ça devrait être assez saignant hi hi hi…

  3. Tout est dit, c est tellement vrai…je suis auto entrpreneuse depuis 2 ans et fin d année j ai décidé de rendre les armes, parce je n envie pas,je sursis et les gens sont sans cesse en demande du moins cher possible…donc place a la couture plaisir pour moi et mes enfants,pour me faire plaisir et pas les autres,merci pour ce joli texte..

    1. Oh non quelle dommage ! Mais je comprends, être auto entrepreneuse (enfin du moins ce que j’en sais) ce n’est pas le lit de rose que nous décrivent parfois certains blogs, où on passe des heures à se prélasser sur son canap’ en jouant avec ses chats ultra photogéniques pendant qu’internet travaille tout seul à mettre des euros dans notre compte en banque… En vrai c’est rude et se frotter à une clientèle décile bien des paupières… Profite bien de ton nouveau virage pro en tout cas !

  4. Tout à fait d’accord.Personnellement j’ai fait pendant des années ce que l’on appelle retouche tout ce que n’aimez pas mesdames et qui fait partie malgré tout partie integrante de la couture et ce pour payer les activités de mes enfants.je pense avoir tout vu depuis les classiques fermetures,ourlets jusqu’à coudre des fleurettes sur des brûlures de cigarettes , rallonger les manches d’un vétement grignoté par un outil electrique.la demande la plus cocasse changer des élastiques de slip pas assez haut au goût de la personne là j’ai refusé Mais je reconnais qu’il est beaucoup plus agréable et plus facile de créer et de confectionner un vetement. Ah couture quand tu nous tiens!!.

    1. Dans l’idéal et quelle que soit son activité on devrait toujours avoir le loisir de refuser une commande ou un travail qui ne soient pas en phase avec ses valeurs ! Moi je suis mauvaiiiise pour les retouches c’est une honte. Mais j’essaie de m’appliquer ;-).

  5. Tellement vrai…..Moi j’ai dis non depuis quelques années….
    J’ai repris des etudes de styliste/Modeliste, il y a 4 ans et maintenant je suis créatrice de mode Femme Haut de gamme. Un de mes copine m’a dit : trop cool tu vas pouvoir me faire une robe style Mrs Peel….., j’ai repondu : ben non..mais si tu veux que je t’apprenne pas de soucis. Elle est toujours pas passer réaliser sa robe lol !

    1. Elle ne sait pas ce qu’elle perd ! PLein de gens me disent galérer pour apprendre la couture, ça pourrait aussi faire un sujet de post… En tout cas bravo pour la reprise des études ! Pas toujours facile de vivre de sa passion.

  6. une de mes amie aime faire des fringues et cela depuis des années. Elle vend meme dans quelques boutique et oui je sais que cela lui prend beaucoup de temps mais j’adore porter ses fringues qui sont tres originaux et faites à mes mesures. Elle m’a même fait ma robe pour le mariage (rouge). C’est un souvenir et un cadeau exceptionnel.

  7. Que ça fait du bien de lire un post qui concorde avec mes idées. Je suis également beaucoup sollicitée pour les retouches et plus. Tu peux me faire u sac, une robe, une blouse ? Mais si c’est gratos c’est bien. Ça te coûte rien , qu’un peu de temps. Tu couds vite ! Et puis tu as du stock de tissu. Et quand tu donnes la création, ça baille, c’est un peu grand ou petit, pas assez décolleté ou trop. Bref, rien ne va plus ma brave dame. Mais j’aime coudre et même si mes vêtements ne sont pas parfaits je suis fière de mes cousettes. Mais fini pour les amies

    1. Et sur ce coup là, je blame vraiment la fast fashion qui a déformé notre manière de percevoir un vêtement. Et le temps finalement devrait être une valeur plus précieuse que l’argent. Même si on me paie pour une création, je ne suis pas prête à tout accepter. Une leçon retenue de ma vie pro, en agence un client ne connait en général pas ton métier. Du coup il va te demander un peu tout et n’importe quoi.Parfois par opportunisme, souvent par méconnaissance de ce qui est légitime ou pas et du temps nécessaire pour effectuer telle ou telle tâche. Et c’est à toi de le recadrer et d’expliquer pédagogiquement où se situe la frontière…

Un avis, une question? A vous le micro !