4 leçons pour commencer la couture dans les 5 prochaines minutes

Cet article est pour toutes celles et ceux qui voient leurs copin(es) succomber au phénomène couture, qui voudraient en faire autant mais qui n’ont pas encore franchi le pas. C’est aussi pour celles qui veulent se motiver et coudre plus souvent. Ou bien reprendre ce passe temps du tonnerre. On va voir comment s’y mettre. Là, maintenant, tout de suite. Oui, oui même si au moment où vous me lisez vous êtes en train de finaliser votre prez de boulot… C’est parti!

1ère leçon : arrêtez de vous trouver des excuses

inspiration-leçon-couture

Lorsque je parle avec mes copains et copines (surtout ces dernières), nombreux sont les gens à être attiré par la couture. Les raisons sont multiples : créer des vêtements bien ajustés à ses mensurations et ses goûts, faire des économie (hem hem), conviction éthique (fast fashion, pollution, maltraitance des employés…) ou amour pour une activité manuelle sont parmis les choses que j’entends le plus. Attirés oui, mais combien sautent vraiment le pas ?

1ère raison selon moi, nous manquons de confiance en nous. Et du coup nous nous trouvons tout un tas d’excuses pour ne pas nous lancer. Passons en revue pourquoi ces dernières sont cousues de fils blancs (ah ah !)

  • « je ne suis pas créative »

Excuse bidon car : seul 20% de la couture relève de la créativité pure. Et encore, on peut feinter. Vous ne pourrez pas couper au fait de choisir votre patron et votre tissu vous-même. Mais en dehors de ça, suivre un patron ne demande pas de créativité, bien au contraire! Quand on débute, mieux vaut ne pas s’écarter des consignes car c’est comme ça que vous créerez des problèmes que vous ne saurez pas résoudre. Pas un drame en soit (c’est aussi comme ça qu’on apprend) mais cela montre que la créativité n’est pas non plus une recette magique pour créer ses vêtements. Etre soignée et précise (ce que je ne suis pas vraiment) serait à vrai dire plus utile que d’être créative.

commencer-la-couture-maintenant

  • « je ne saurais pas par quoi commencer »

 Excuse bidon car c’est bien simple, traitez la couture comme si vous faisiez du shopping : de quoi avez-vous besoin dans votre garde robe? Quelle forme tendance vous ferait envie si vous deviez acheter un petit haut? Vous utiliserez ensuite le guide de difficulté du patron pour savoir si c’est à votre niveau ou pas.

  • « Je n’ai pas le budget pour »

 Excuse bidon car ainsi que je l’évoquais ici, coudre est un budget. Certes. Mais pas plus que votre shopping habituel quand on y pense. Il existe aussi des astuces :

  • faire les soldes chez Les Coupons Saint Pierre (si vous êtes à Paris)
  • prendre des cours par la mairie de votre ville
  • commencer la couture sur un de ces comptes Youtube :

With Wendy 

Pourquoi elle ?

Pour apprendre à faire des patrons à partir de ses propres vêtements, pour ses créations modernes et simples, pour sa voix douce qu’on peut écouter pendant des heures.

Elsa Couture

Pourquoi elle ?

Pour les tutos de base expliqués sans trop de vocabulaire technique. Idéal pour les débutantes.

Daniella Tabois

Pourquoi elle?

Pour apprendre les bases du drapé, pour ses créations colorées expliquées de A à Z. Idéal pour celles qui veulent passer à la vitesse supérieure.

  •  ou par les cours payant comme chez l’Artesane

Vraiment aujourd’hui tous les budgets peuvent se mettre à la couture.

Bref, on pourrait passer la nuit sur le sujet, cela reviendrait au même : si l’envie vous prend, lancez-vous sans trop y réfléchir, vous y arriverez j’en suis intimement persuadée…

Rentrons plutôt dans le vif du sujet avec ce que j’appelle « dépasser le syndrome Pinterest » kézako? On va voir ça ensemble.

2ème leçon: dépassez le syndrome Pinterest

  • L’obsession de la perfection

Comme tout réseau social qui se respecte, Pinterest a lui aussi son côté obscure. Formidable source d’inspiration, il est aussi une source intense de frustration. Entre l’image léchée que vous aviez sélectionnée et votre résultat d’apprentie cousette, il y aura forcément un écart.

Et ça c’est toujours dur à avaler. Car votre projet vous l’avez bichonné pour qu’il soit parfait. Vous y avez mis toute votre fierté. Votre entourage en a entendu parler pendant des mois. « Je peux pas, j’ai couture » est devenue votre phrase rituelle. Allez-vous survivre à la véritable apparence de votre 1er né couturesque? Mais oui ne stressez pas. Mais sachez aussi évaluer ses mérites sans avoir Pinterest comme référence omniprésente : certes il n’est pas une copie conforme mais mon top a son charme, et puis j’ai appris une nouvelle technique …

Et puis vous vous améliorerez. Il faut accepter de se tromper avant de pouvoir décoller. Je vous invite à relire mon article sur comment surmonter le fail couture si vous souhaitez creuser le sujet.

commencer la couture dans les 5 prochaines minutes

  • Overdose de recherche

Attention à l’overdose d’article d’apprentissage. Identifiez l’information qui vous manque, inspiration ou technique, mettez la de côté et passez à la couture sans trop de délais. Sinon vous ne vous y mettrez jamais : il est tellement plus facile de continuer à regarder défiler les jolies images…

3ème leçon : trouvez le bon matériel rapidement

C’est gentil tout ça mais concrètement, je commence par quoi si je veux me lancer? Et bien, par l’équipement pardi!

Pas la peine d’investir dans une armoire entière de matériel. Voici selon moi ce dont vous aurez besoin pour réaliser votre premier patron :

  • 1 bonne machine à coudre (la mienne est une Brother, les pros adore aussi Singer, Bernina, Juki…
  • 1 assortiment de bobines de toutes les couleurs dans ce style là .Comme ça vous évitez le drame « mince j’ai le tissus mais pas de fil de la bonne couleur. Pas trop cheap le fil, sinon gare aux mauvaises surprises… Vous pouvez souvent le négocier avec votre machine d’ailleurs. A défaut, 1 bobine noire et 1 bobine blanche feront l’affaire aussi.
  • 1 bonne paire de ciseaux
  • 1 tissu
  • 1 patron
  • 1 tête bien faite

Vous pouvez trouver tout ça en ligne et hop, dès ce weekend vous pourrez commencer !

commencer-la-couture-maintenant

4ème leçon : déterminez le 1er patron que vous allez coudre

Là évidemment c’est un chouilla plus compliqué car il va falloir choisir et c’est souvent dur de trancher (choisir c’est renoncer, tout ça…).

Je vous ai fait une sélection de patron qui me font de l’oeil en ce moment pour des niveaux différents.

La liste n’est pas exhaustive bien sûr! je vous ferais bientôt une sélection de maisons de patrons indépendantes pour que vous alliez vous en inspirer, c’est promis!

Alors ça vous a donné envie de vous y mettre ou pas encore? Vous avez d’autres astuces « coup de pied au derrière » vous?

Racontez-moi comment vous vous êtes lancées dans les commentaires!

Je vous parle bientot de mon t-shirt Rococo c’est promis également !

And a couple of hours later, my first homemade t-shirt is born! The fabric was a wonder to work with so soft 😍 ! Love the fit of the pattern too. Thoses sleeves were easy to create and make this more than just your regular 3$ H&M find ;-). 🇫🇷 Et voilà, quelques heures plus tard mon premier t-shirt maison est prêt à être fièrement porté ! Hop direct dans la valise pour Paris 😄. Le patron de @aime_comme_marie est chouette, un chouillat light sur les explications si j'étais une totale debutante mais le fit est super et les manches à croquer. Pour un premier projet en jersey je suis conquise ! Et vous, fans de jersey aussi ? 👕 Patron #MaterialGirl de @aime_comme_marie Fabric from @fabricoutlet #faitparmoi #couture #instacouture #instasew #memade #frenchattitude #toiledejouy #jerseypower #PasDeSurJeteuseEtAlors #LaCoutureCestLaVie #vismaviedecousette #JaimeDoncJeCouds #garderobecapsule2017 #capsulewardrobe2017

A post shared by Alicia (@marquise_electrique) on

La bise

A la semaine prochaine

Alicia

 

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je suis d’accord avec tous ces conseils !
    Comme souvent, l’essentiel, c’est d’oser se lancer. Ensuite, on apprend au fur et à mesure. et puis c’est comme dans n’importe quel domaine, on ne devient pas un(e) virtuose en une journée 😉
    Le choix du premier projet est important aussi: il faut choisir quelque chose de simple, rapide, mais gratifiant (les tutos guidés gratuits des Lubies de Louise sont supers pour ça). Ensuite, quand on s’attaque au premier vêtement, bien se préparer en amont: choisir une pièce à sa portée (si c’est trop compliqué, on abandonnera, dégôuté), mais qui nous plaît (si on sait qu’on ne le portera jamais, il n’y a aucun enjeu), et dans un tissu pas hors de prix, mais joli (sinon aucun enjeu encore une fois).
    Bienvenue à toutes les nouvelles couturières !

    1. Oui, c’est ça qui m’étonne avec ce retour de la couture, c’est un « sport » un peu ingrat au début il faut l’avouer et pourtant plein de nanas accrochent comme des folles ! Moi j’ai toujours un peu baigné dedans donc j’ai quelques excuses mais des tas de gens se lancent comme ça et réussissent très bien ;-).

      Ah le choix des tissus, toujours un dilemme même quand on progresse : j’ai toujours envie de me faire plaisir (j’ai des goûts de luxe que veux tu…) mais après je flippe de gâcher ce beau tissu…

  2. Tes conseils sont vraiment plein de bon sens ! Il n’est pas évident de se lancer… Pour beaucoup, la couture c’est soit trop compliqué, soit un truc de mamie !
    Pour moi le principal frein était l’acquisition d’une machine à coudre (que je voyais comme extrêmement chère), mais une fois les conseils glanés, l’opportunité présentée et le modèle trouvé : je me suis lancée… Mes premiers projets ne sont pas les plus jolis, les plus aboutis, mais ils m’ont permis d’oser !
    Je rejoins Julia pour ces conseils complémentaires 😉

    1. Ah ah merci ! Et encore je trouve que c’est de moins en moins perçu comme un truc de Mamie. Limite on a envie de montrer à la sienne comment se faire une jupe, ce à quoi elle répondrait surement
      « écoute ma poulette, je faisais des tailleurs chanel quand tu en étais à distinguer le rond du carré alors pouet pouet ». ^^. Je prévois cet été de revoir ma première robe. Je sens que je vais voir pleins de défauts qui m’étaient complètement passé au dessus à l’époque ;-).

  3. Super tes conseils. Le manque de confiance en soi est un véritable frein. Mais lorsque on y a goûté impossible de s’arrêter. Et quelle fierté de dire aux copines médusées « c’est moi qui l’ai fait ». En ce qui me concerne les vêtements ne sont pas toujours ajustés. Il faut dire que je suis une petite boule et que peu de patrons sont faits pour les petites rondes et que j’ai beaucoup de difficultés à les modifier. Je trouve aussi que je progresse peu et que mes finitions laissent à désirer. I. Fait dire que je nuis pas très patiente ni très méticuleuse. Mais je me soigne…. Le principal c’est que je m’éclate ! Alors à toutes celles qui hésitent encore : foncez, la couture c’est top !

    1. Merci Pascale! Perso sur l’ajustement j’ai eu une épiphanie la semaine dernière, tu me diras si tu partages ou pas. On commence la couture souvent avec des tissus en coton : c’est pas cher, c’est joli, c’est soit disant « facile à coudre ». Oui mais, ce qu’on ne te dis pas c’est que question ajustement, ça ne pardonne pas! Le décolleté qui baille, la jupe qui gondole bizarrement… En plus sur de nombreux cotons on verra les ratés de couture car c’est un tissu qui « marque » facilement. Bon mais du coup on commencer avec quoi? Et bien perso, j’ai trouvé le jersey bien plus indulgent. Ok c’est stretch et il faut bien régler la pression du pied. Mais à part ça le « tombé » est plus facile à adapter à toutes les morphologies. Bon après j’ai fait un t-shirt avec donc pas encore une experte ^^ mais ton commentaire m’y a fait penser ;-).

  4. bonjour j’ai commencer tout simplement . je ne rentrait plus dans mes vêtement et que en boutique sa ne tombais jamais comme je le veux exemple la poitrine trop large le ventre trop serrent et a chaque fois déçue donc tout simplement j’ai trouvé une vielle revue de fait main ne me demander pas comment je l’ai eue j’en sais rien surement que cela trainait depuis quelque année dans mes revue de bricolage j’ai commander du crêpe sans même savoir ce que c’était comme tissu et j’ai choisi une tunique j’ai découper le patron et la chance le tissu était parfait pour une tunique et en plus le patron était parfait pour ma taille et bien le voila elle es réussie du coup les compliment son arrivé et je continue sans connaitre vraiment mais je tombe bien dans mes choix j’ai fait t)shirt badiane aussi parfait et directement la robe Solange maintenant j’ai mon assurance de bien faire et pour rien au monde je n’arrêterait j’ai 57 ans et je coud depuis 1 ans sans personne pour me conseillé le plaisir de faire et de le porté de ne plus etre serré comme une saucisse waowwwwwwww

Un avis, une question? A vous le micro !