Robe DIY Scarlett O’hara : Chapitre 2 / Picnic à « Twelve oaks » !

Après une brève intro du matos nécessaire (dispo ici pour ceux du fond qui ne suivraient pas), passons aux choses sérieuses ! Premier impératif pour créer la robe pic-nic de Scarlett, on adapte le patron du buste ensuite zou ! On se colle à la découpe et à la toile. Vous êtes impatientes ? Attendez qu’on passe à l’impression des motifs, ça rigolera moins dans les chaumières…

scarlett 1

Patronus bustus

Pour se rendre compte du rendu du patron récupéré, qui avait un décolleté similaire, on découpe toutes les pièces qu’on place sur le mannequin. Ça colle donc on continue !

patronusOn note, n’ayant pas la taille ultra fine du mannequin de contrebande que j’ai récupéré, je l’ai légèrement trafficoté (à base de nappe moche qui est beaucoup mieux là où elle est maintenant.) On verra plus tard comment améliorer la bête de façon durable.

Parce qu’on fait les choses bien, on teste ce patron sur un bout de tissu (ici un drap vieux de la vieille) et on l’essaie sur soi pour voir si ça colle. Si rien ne baille trop, on réalise la doublure dans un tissu fin.

Motifs et froufrous à gogo

doublure motifs boutonnières

On passe ensuite à l’impression du tissu ! Pour se faire, c’est très simple. Tampon + encre et hop ! on plaque sur le tissu. Le bustier a nécessité 1m de tissu imprimé, la jupe 5m environ. Pour se rapprocher du motif original, j’ai opté pour une composition de plusieurs branches associées une par une.

Oui je confirme, c’était long.

Un coup de fer plus tard et de jolies ampoules sur mes petits doigts, le tissu était fin prêt pour la découpe. Le bustier est baleiné (il contient 2 tiges de plastique souple cousues dans la doublure) et une seconde épaisseur (en tissu de coton blanc tout simple) a du être ajouté pour que le tout ne soit pas trop transparent. A chaque fois, on découpe les mêmes morceaux de tissu en 3 exemplaires puis on crée trois bustiers qu’on assemble ensuite les uns aux autres.

Ultime étape barbante, réaliser un très long (10m X 30 cm) rectangle de tissu sur lequel réaliser une boutonnière tous les 5 cm environs.

Après 600 boutonnières réalisées, ces dernières n’auront plus aucun secret pour vous, je vous assure ! L’idée est de constituer le froufrou aérien tout autour des épaules. Les boutonnières sont là pour faire courir un ruban de velours vert le long du volant. Au dos, on rajoute des oeillets pour créer un laçage afin que le bustier d’adapte à la taille de la porteuse.

froufrou

Un petit ruban et sa cohorte de noeuds noeuds à rajouter et c’est bon, le haut est prêt !

IMG_1767

Pour la construction de la jupe et de la ceinture, il faudra patienter encore un peu…

Laissez des commentaires si vous souhaitez plus de détails 😉

A très vite.

7 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bonjour, Je suis très admirative de votre magnifique travail en général et plus particulièrement sur la robe Scarlett O’hara. Je vous remercie pour les explications fournies qui sont souvent précieuses lorsqu’on souhaite travailler sur un projet. Je cherche à reproduire cette robe pour ma petite fille qui a 15 ans (fan de robes comme celle-ci….) J’ai cherché la suite pour les explications de la jupe et de la ceinture mais je n’ai rien trouvé ! Dommage

    1. Bonjour Jeannine,

      Merci pour votre commentaire ça fait vraiment chaud au coeur ! Je vais bientôt avoir plus de temps pour finir de tout vous raconter, vous aurez plus de détails c’est promis. En attendant si vous avez des questions dites moi et bon courage pour la réalisation c’est vraiment un super cadeau que vous lui faites 🙂

Un avis, une question? A vous le micro !