Coudre un T-shirt Cactus pour visiter l’Arizona

Avant de basculer dans la folie de Noël, je t’emmène en Arizona où j’ai porté ma dernière création, un t-shirt tout simple (Aime comme Marie) à motif cactus. C’est donc un article en deux temps : voyage dans les grands espaces désertiques et petite leçon de couture pour réaliser un décolleté carré sur un T-Shirt. Prête?

t-shirt-couture-cactus

Je suis comme ça moi, je couds un truc et ensuite je décide de la meilleure destination pour aller le photographier. Le jour ou je voudrais un tissu avec des étoiles ça va commencer à devenir compliqué.

Nan je plaisante, c’est dans l’autre sens, tu t’en en doutes.

Cette année encore, nous avons skippé la folie shopping de « Black Friday » pour un road trip ensoleillé au pays des cactus. Aux Etats-Unis, Thanks Giving est une rare période de répit où il est socialement acceptable de ne checker ses mails que du bout des doigts. C’est suffisamment rare pour que nous profitions de ces 4 jours d’affilée pour prendre la poudre d’escampette.

Direction l’Arizona ! Tout le monde (ou presque) se rend dans cet état pour le Grand Canyon. Moi j’avais envie de pousser plus loin et de descendre au sud, où les touristes vont moins par manque de temps. Et nous n’avons pas été déçus ma foi! Nous sommes tombés sur de véritables pépites comme le Saguaro National Park (prononcez « saouaro » pour faire chic) ou la Petrified Forest.

On commence tout de suite par un aperçu de la région et de bibi dans son t-shirt jersey cactus Aime comme Marie (version material girl). Les explications couture sont à la fin de l’article…

1er stop : nourris ton obsession cactus

On s’est doucement mis au parfum en commençant par la région de Tucson (prononcez « Tu sonnes » pour faire local) avec notamment le Sonora Desert Museum. Au programme, serpents, cactus, fleufleurs du désert. Très intéressant et interactif. On ne te met pas le serpent sur la tête mais presque…

couture-tshirt-jersey-cactus
des cactus sous tous les formats, où que tu regardes (et j’avais encore des pelletés de photos de cactus, mais j’ai été raisonnable)

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus
La beauté d’une fleurs toute simple après tous ces cactus c’est rafraîchissant aussi

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus
Les charmants « humming bird » littéralement les « oiseaux qui fredonnent » en anglais, colibris en français, sont partout

Nous avons jeté un oeil à la plus belle « mission » des Etats Unis (sur le papier): Mission San Xavier del Bac. Plutôt cool mais avec nos églises européennes ultra travaillées c’est un peu dur d’être blown away

couture-tshirt-jersey-cactus-arizona

couture-tshirt-jersey-cactus-arizona
Tout le budget dorure y est passé

2ème Stop : prends toi pour une cowgirl

Pour pousser plus loin l’expérience, nous avons testé un « Dude Ranch ». C’est une sorte de Club Med centré sur la vie de Ranch : cheval, piscine, escalade, piscine, rando, jacuzzi, diner sur de grandes tablées etc. Vous voyez le tableau. Concept génialissime.

Le White Stallion Ranch est posé au milieu des cactus, à un jet de pierre du parc Saguaro. En gros, tu loges contre l’enclos des bestiaux (150 chevaux sur le ranch), tu profites de la piscine et des binouzes et tu te balades à cheval.

couture-tshirt-jersey-cactus-arizona
lumière incroyable, dommage que bibi ait eu la flemme et ait seulement pris 2-3 photos

Nous qui cherchions de l’authentique (notre snobisme Français à nous) et craignions le piège à touristes, nous avons été charmé par l’ambiance bonne franquette du lieu : tu te sers en bière en laissant un petit papier avec ce que tu as consommé, en mode « on te fait confiance ».

couture-tshirt-jersey-cactus
Oui c’est exactement ce que tu crois : les sièges de bar sont fait avec de vieilles selles western…

Les gens viennent y ici en famille et pour la plupart depuis 20 ans. Pour autant, tout le monde (nous étions les seuls étrangers) nous a accueilli à bras ouverts, très curieux de la France, de ce qu’on faisait à San Francisco et patati et patata.

couture-tshirt-jersey-cactus

Musique country autour du feu, diner de Thanks Giving avec dinde, gravy et « stuffing » : nous avons tout savouré avec pour clou du spectacle une jolie balade à cheval dans la montagne hérissée de cactus.

couture-tshirt-jersey-cactus
Quand tu en es à manger des cactus c’est que tu es tough cow de l’arizona

couture-tshirt-jersey-cactus

3ème stop : règle tes comptes à Tombstone

Quand tu dépasses Tucson et que tu continues vers le sud, tu arrives au Mexique. Mais avant ça, tu trouves la ville conservée dans son jus (un peu artificiellement, il faut l’avouer) de Tombstone.

Quand tu nommes ton patelin « pierre tombale », ça donne une idée de l’ambiance générale…

Pour l’occaz’, on a joué la carte touriste à fond avec la traditionnelle photo d’époque…

couture-tshirt-jersey-cactus
Alors théoriquement au XIXème, un indien n’entre pas dans un saloon… Mais la tenue est hautement stylée, nous n’avons pas pu résister !

D’ailleurs parenthèse culture : aux US se déguiser en indien, pardon, en Native American, est considéré comme « raciste ». Je n’ai pas très bien compris en quoi il était plus acceptable de jouer les filles de saloon ou les chasseurs de prime que l’indien mais dans l’idée nos cousins du far west trouvent ça plutôt offensant.

Après si on doit se déguiser UNIQUEMENT en ce que nos ancêtres ont été, ça va sérieusement limiter le champs des possibles. Pour ma part, ce sera costume de paysanne bretonne ou italienne et point barre…

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus
Le chauffeur de salle version saloon
couture-tshirt-jersey-cactus
une très jolie collection de robes de mariée country vintage, avec pampilles à gogo

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus
ambiance Westworld, mais au rabais

4ème stop : mange de la poussière

Aux portes de Phoenix, nous avons débuté un « drive », une balade en voiture avec stops improvisés nommé l’Apache Trail.

On commence par Goldmine, une ville fantôme qui donne une très bonne idée de l’ambiance d’antan. Avec en prime une toile de fond à base de montagnes absolument soublaïme.

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus
ce n’est pas flagrant mais en vrai on soulevait une bonne dose de poussière car une partie du drive est uniquement en piste non pavée. L’aventure, la vraie.

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus

5ème stop : transforme des arbres en pierre

Perdu au bout d’une route toute droite, se trouvent les parcs naturels jumeaux de la Petrified Forest et du Painted Desert. Très longtemps avant notre venue, la région était une forêt tropicale, un peu comme l’Amazonie d’aujourd’hui. Conservés dans la boue, de très nombreux troncs d’arbres se sont peu à peu fossilisés : ils ont gardé leur aspect d’arbre mais sont composé de pierres…

Une belle métaphore de la vie éternelle en somme…

Mais avant cela, petit détour pour voir de plus près un cratère laissé par une météorite.

couture-tshirt-jersey-cactus
les gens en bas à droite te donnent une idée de l’échelle du cratère

Et enfin, le désert peint…

couture-tshirt-jersey-cactus

couture-tshirt-jersey-cactus

Tu sillonnes entre les points d’intérêts avec de petites randos. Nous n’avons pas eu le temps de faire plus et c’est bien dommage, cela aurait largement mérité d’y consacrer plus qu’une grosse après midi. Mais quand on est ambitieux que voulez-vous…

couture-tshirt-jersey-cactus
Atterrissage imminent sur une planète étrange…
couture-tshirt-jersey-cactus
On voit bien la forme du tronc et la pierre à l’intérieur…

couture-tshirt-jersey-cactus

 

Et la couture dans tout ça? j’y viens. Il y a un très intéressant artisanat indien (pardon Native American) mais ce sera pour le prochain voyage, là ça faisait un peu loin.

Pour cette occasion, j’avais le parfait t-shirt à motif cactus en tête. J’ai plié ça en une soirée. C’est ça le charme du patron Material Girl de Aime comme Marie : facile et seyant.

Voici la bête à côté de ses cousins grandeur nature ensuite on passe aux explications.

couture-tshirt-jersey-cactus
l’immensité, sans personne pour te déranger
couture-tshirt-jersey-cactus
sont-y pas mignons mes escarpins Décathlon ?
couture-tshirt-jersey-cactus
On en a fait de la route toute droite
couture-tshirt-jersey-cactus
Pinterest « oh arrête de me prendre en photo, ça me gêne, je rougis » VS réalité  » allez pleeeeaaaase prend moi en photo encore une foiiiiis c’est pour le bloooog » + mari qui ronchonne mais s’exécute
couture-tshirt-jersey-cactus
et ça, c’est mon derrière en gros plan
couture-tshirt-jersey-cactus
Quand tu maîtrises encore mal ton retardateur…

couture-tshirt-jersey-cactus

La réalisation

La principale différence tient dans la réalisation du décolleté carré (histoire de changer un peu).

J’ai utilisé la technique décrite ici adaptée en version carrée.

Tu créées d’abord la forme du décoleté.

couture-tshirt-jersey-cactus

Tu rajoutes un petit morçeau de thermocollant pour renforcer le coin.

couture-tshirt-jersey-cactus

Tu calcules la longueure de ton biais grâce au tuto de ce site.

couture-tshirt-jersey-cactus

And voilà, mission accomplie !

Détails techniques

coût total : 10$

  • 1,5 yard de tissu jersey stretch
  • 1 aiguille jersey
  • 1 aiguille jersey double (pour l’ourlet du bas)

Et voilà ! Et toi, te fais tu tes propres t-shirt maintenant ? L’Arizona tu en penses quoi? Ça te tente?

A très vite sur le blog ou Insta !

La bise

Alicia

 

 

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Super reportage photos. Dépaysement garanti ! Merci pour ce partage. Votre voyage me donne terriblement envie. Vous avez vu et fait plein de choses différentes. C’est génial. Le tee-shirt adapté aux paysages, c’est la grande classe !

    1. Hello Pascale, merci merci ça me fait bien plaisir ton commentaire ! J’ai bien failli zapper de me prendre en photo avec les cactus à côté ! Quand on est en voyage je ne veux pas saouler tout le monde avec mes photos de blog. Heureusement j’ai des copains (et un mari) adorables ^^.

Un avis, une question? A vous le micro !