Chapeau DIY / une bergère façon XVIIIème

Avec les beaux jours qui reviennent, on se prend à rêver balades champêtres et on prépare sa participation au traditionnels mariage de saison. On crée bien des vêtements, pourquoi pas des chapeaux ? C’est à partir de ce petit défi créatif que je me suis lancée dans la création de mon premier chapeau  » maison « . L’objectif ? réaliser une création originale et printanière à base de paille, d’un peu de colle et de trois bouts de ficelle. Le tout pour 20 euros max… suivez le guide pour en faire de même chez vous !

Processed with Moldiv

Le matos : 

  • 1 chapeau de paille (tressé)
  • de la colle (glue pour tissu ou au pistolet)
  • 50 cm ruban « gros grain » (ruban en cotton grossier mais résistant)
  • 1 casserole
  • 1 bol de la taille de votre tête (si vous avez)
  • la garniture de votre choix (tissu, ruban, fleurs en tissu…)

L’inspiration : 

Untitled

Le XVIIIème raffole des déguisements: on se grime et on change de peau le temps d’une soirée, sans trop regarder à la dépense. En parallèle, le naturalisme amené notamment par Rousseau remet au goût du jour (s’il était besoin) la figure de la fragile bergère, sans artifices et proche de la nature. Elle est parfaitement représentée par ce portrait de Mme de Polignac, favorite de la reine Marie Antoinette peinte par Mme Vigée Lebrun.

La version moderne 

Untitled 2

La nouvelle version que je veux réaliser est plus simple mais garde l’idée des fleurs et d’un support plat comme on peut le voir sur ce modèle plus moderne, de la créatrice Lily Lewis.

Ma version !

IMG_1971

Etape 0 : choisir l’arme du crime

Economie oblige, on achète ou on récupère un chapeau.

Pour le choisir on regarde la couleur (une belle paille clair dans mon cas) et la taille générale en fonction de si on aura besoin de plus ou moins de “matière » sur le chapeau final.

L’astuce : on prête attention au “maillage” du chapeau. On évite les “nattes” de paille collées ensemble (ça ne s’étirera pas) et on privilégie un chapeau tressé (c’est facile à trouver, il suffit d’observer le chapeau à l’achat.)

Nattes collées (on oublie),

Vrai paille tressée (c’est gagné !)

hmprod photo chapeau

Etape 1 : Cut !

On enlève avec un peu de dissolvant (oui, oui, celui de votre manicure du dimanche, ça marche !) la colle retenant le gros grain autour du chapeau.

On découpe au ciseaux en séparant, la “casquette” du “tour de tête”

Etape 2 : Suzanne au bain !

On fait bouillir dans une grande casserole d’eau (toute la partie à reformer du chapeau doit pouvoir rentrer dedans)

On coupe le feu lorsque l’eau bout.

Plonger la partie du chapeau à reformer (non je vous rassure, ça ne va pas fondre entre vos petits doigts)

Laisser tremper 1h

Etape 3 : séchage

On retire la paille assouplie de la casserole

On la place sur le bol pour qu’elle épouse sa forme

On laisse sécher toute la nuit, en plaçant au besoin des épingles pour donner une nouvelle forme aux bords

Collage chapeau def

Etape 4 : collage et personnalisation 

Avec de la colle au pistolet (plus maniable), on ré-assemble bord à bord les deux parties du chapeau.

Ensuite on personnalise avec une fleur, du ruban et un peu de gros grain pour cacher la découpe et hop !

etape 2 chapeau

C’est prêt !

Qu’en pensez-vous ? Prête à vous lancer ?

3 commentaires Ajoutez les votres

Un avis, une question? A vous le micro !